des relations

L'histoire d'Amanda - Entrée # 8

Août 2022

L'histoire d'Amanda - Entrée # 8


Mardi 16 septembre 2003

Je suis exactement une semaine après l'opération aujourd'hui. Cette entrée sera probablement un peu courte, car il n'est toujours pas très confortable de s'asseoir devant l'ordinateur et mon cerveau est un peu brumeux à cause des analgésiques que je prends.

La veille de mon opération, c'était fou. J'avais tellement de choses à faire avec très peu de sommeil (je n'avais pas beaucoup dormi la nuit précédente) et il semblait que je ne finirais jamais tout. La maman de Tony est venue cet après-midi pour passer la nuit avec nous afin qu'elle puisse venir à l'hôpital le lendemain matin. Nous sommes sortis dîner et cela m'a distraite pendant un moment. J'allais très bien jusqu'à ce que l'anesthésiologiste m'appelle à 22h00. pour me parler de demain. Cela fait, j'ai commencé à penser à ce que j'allais faire et j'ai commencé à pleurer. Je ne pouvais pas m'arrêter. Tony ne savait pas quoi faire, il est donc allé demander à sa maman de venir s'asseoir avec moi. Après l'avoir sorti de mon système, j'étais OK et j'ai dormi le reste de la nuit. A 15h00, nous nous sommes levés, nous nous sommes préparés et nous sommes dirigés vers l'hôpital. Quand ils nous ont tous ramenés (les patients) pour nous préparer, une dame âgée m'a demandé ce que j'avais fait. Elle a dit "Vous ne pouvez pas être ici pour une hystérectomie, vous êtes trop jeune pour ça." J'ai l'air beaucoup plus jeune que moi, surtout sans maquillage, je vais lui donner ça. Je lui ai dit que j'étais effectivement là pour une hystérectomie et sa réponse a été "Oh, je peux comprendre, tu es probablement juste fatiguée d'avoir des règles." Après avoir surmonté le choc initial de son commentaire, je lui ai dit que je l'avais fait à cause de l'endométriose. Après cela, j'ai plutôt bien réussi, surtout après qu'ils m'ont donné le coup de feu pour me détendre. Après que ma perfusion intraveineuse eut commencé et qu'ils avaient passé en revue mes antécédents médicaux avec moi, Tony et sa maman sont revenus. Puis mes parents sont arrivés et nous avons tous parlé jusqu'à ce qu'il soit temps. Quand ils sont entrés pour m'emmener en chirurgie, Tony m'a embrassé et a quitté la pièce en pleurant. Puis ma maman a commencé à pleurer alors bien sûr j'ai pleuré. Je ne me souviens pas de grand chose après ça. Quand je me suis réveillé, les choses étaient encore assez floues. Une fois que j'ai été emmené dans ma chambre, les choses ont mal tourné. Tout ce que je pouvais enregistrer était la douleur. Ils m'ont mis sur une pompe à morphine, mais cela n'aidait pas. Mon dos me tuait. Finalement, l'infirmière a appelé mon médecin et ils m'ont donné une injection de Torridol par intraveineuse et cela a semblé aider. Une fois ma douleur maîtrisée, les choses allaient beaucoup mieux. Je démangeais à cause des analgésiques alors ils ont dû me mettre sur Benedryl. Ils avaient ces pompes sur mes jambes pour les masser afin que je ne développe pas de caillots sanguins, mais je les détestais, ils me faisaient démanger les jambes, donc à chaque fois que je l’arrivais, nous les enlevions. À un moment donné, je les ai enlevés et l'infirmière est entrée et j'ai dit à ma maman de se dépêcher et de cacher mes jambes sous les draps pour qu'elle ne voie pas. Ma maman a dit que la première nuit, je suis devenu un peu maladroit. Elle a dit que je l'avais beaucoup fait rire. Je me déplaçais beaucoup et elle était inquiète parce qu'elle disait que je ne devrais pas être capable de faire les choses que je faisais. Mais ils m'avaient tellement rempli de drogues que je ne ressentais aucune douleur. Le lendemain matin, ils ont retiré mon cathéter et j'ai pris un bain à l'éponge. J'ai mangé mon petit déjeuner puis j'ai marché. Ce jour-là, c'était surtout manger, marcher, visiter et faire la sieste. Le lendemain matin, je suis rentré chez moi, Yay !!! Nous sommes rentrés à la maison et j'ai fait une sieste dès notre arrivée. C'est incroyable à quel point vous vous fatiguez de faire si peu. Quand j'ai réveillé ma maman et que j'ai déjeuné, j'ai fait une autre sieste. Tony est rentré du travail et nous avons dîné puis je me suis couché assez tôt. Vendredi, j'avais des spasmes musculaires dans le dos, alors nous avons appelé le médecin et elle m'a donné des relaxants musculaires. Ils semblaient aider un peu.

Mes journées sont assez ennuyeuses en ce moment. Je m'assois le plus souvent sur le canapé ou je dors. Les seules fois où je me lève vraiment, c'est de me promener ou d'aller aux toilettes. L'anesthésie et le cathéter m'ont vraiment dérangé, il me faut environ trente minutes pour faire pipi. La douleur est un peu pire que ce à quoi je m'attendais, mais ma maman et Tony semblent penser que c'est parce que j'essayais d'en faire trop au début. À la fin de la journée, ça fait même mal de parler. J'ai enfin lavé mes cheveux hier. Après, j'étais tellement anéanti. Je ne pouvais pas croire que cette simple petite tâche me prenait autant. J'ai mangé mon déjeuner, puis j'ai fait une sieste de quatre heures. Aussi mauvais que les choses semblent être en ce moment, je sais que cette douleur passera et j'espère que dans quelques semaines je me sentirai beaucoup mieux. Au moins l'endo est parti.

***************

Après avoir subi deux fausses couches, la maladie des ovaires polykystiques, l'endométriose et la maladie de Grave, Amanda a choisi de subir une hystérectomie pour soulager sa douleur. Elle a été opérée le 9 septembre 2003.

Nous publierons des mises à jour régulières sur la façon dont elle va.

Lisez les autres entrées de son journal préopératoire en cliquant sur les liens connexes dans le coin supérieur droit de cet écran.

L'histoire de Amanda Michelle Todd (Août 2022)



Tags Article: L'histoire d'Amanda - Entrée # 8, Marié sans enfant, infertilité, hystérectomie, sans enfant, sans enfant, sans enfant, sans enfant, marié sans enfant, amanda, amanda

Trois voeux

Trois voeux

beauté et soi

art corporel 176

art corporel 176

beauté et soi