voyage & culture

Conservation des guépards au Botswana

Avril 2020

Conservation des guépards au Botswana


Très peu de travail a été fait pour sauver le guépard avant 2003, mais depuis que les chiffres ont chuté de manière si dramatique au début du XXIe siècle, le gouvernement du Botswana a décidé de s'attaquer aux faibles effectifs, et la préservation de la population de guépards a été considérée comme une priorité nationale.

Accédant à de nombreuses recherches scientifiques, développant leurs programmes de sensibilisation communautaire et développant des programmes éducatifs pour introduire les concepts de conservation dans les communautés rurales, il fallait des enseignants et des élèves dans les écoles locales pour aider à éduquer leurs collègues et leurs pairs. Les programmes ont été exécutés aussi localement que possible pour un plus grand impact. Les dirigeants locaux et les enseignants connaissent leurs communautés, comprennent leurs préoccupations et peuvent répondre à leurs besoins. Cette inclusion locale a conduit à une collaboration avec d'autres organisations qui gèrent des réserves naturelles, la Kalahari Conservation Society et des organisations gouvernementales comme le Wildlife Department of Botswana.

L'objectif principal de la campagne était de former les enseignants à la mise en œuvre de ces programmes de conservation des guépards, mais leur manque de connaissances et de faibles niveaux de compétences s'est avéré être le plus grand défi. Des enseignants de partout au pays ont été réunis pour des ateliers sur la conservation de l'environnement et ils ont été formés pour utiliser, adapter et modifier les informations afin de les rendre aussi adaptées à leur propre situation que possible.

Les guépards sont perçus par les communautés comme l'une des plus grandes menaces pour l'élevage en dehors des zones protégées, ce qui inquiète ceux qui dépendent de leur bétail pour leur survie. Le but de Cheetah Conservation Botswana (CCB) est donc d'améliorer la perception du guépard. Une enquête menée par un autre programme de conservation des guépards au Botswana a montré que 91% de la population avait une perception négative du guépard. Il a également révélé que 95% estimaient qu'une meilleure compréhension du comportement du prédateur et de la manière de coexister avec les guépards était nécessaire pour mieux comprendre les animaux.

Les enfants sont la cible la plus importante de ces programmes. Les préoccupations environnementales sont intégrées pour amener les jeunes apprenants à réfléchir aux problèmes qui affectent leur vie et à comprendre les conséquences de leurs propres actions.

Un autre défi est de montrer aux communautés comment considérer leur propre environnement et les implications socio-économiques de la résolution ou non de leurs problèmes. Des activités pertinentes et passionnantes ont été conçues pour aider à transmettre les connaissances d'une génération à l'autre sur la survie du guépard.

Cheetah Outreach a fourni le financement des ressources pédagogiques et du matériel pour les ateliers. Tous les événements qui accompagnent ces programmes ont un objectif clé: la survie du guépard. Le Botswana prend les devants et donne l'exemple au reste du continent sur la façon de rapprocher les gens et l'environnement dans une relation symbiotique et, finalement, de sauver la population de guépards.

4 Guépards ambassadeurs au Cheetah Conservation Fund - CCF en Namibie (Avril 2020)



Tags Article: Conservation des guépards au Botswana, Culture africaine, Botswana, guépard, conservation

Rafting en eaux vives

Rafting en eaux vives

voyage & culture