Canneberges à l'époque coloniale et précolombienne


Bien avant l'arrivée des colons européens, les Amérindiens utilisaient des canneberges pour faire du pemmican. À une certaine époque, les plants de canneberges étaient originaires de New York. Mais, ils ont disparu non seulement de la ville mais aussi dans toute la région.

Dans le New Jersey, avant l'arrivée des Européens, les tribus indiennes Lenni-Lenape, qui étaient une branche des Algonquins, étaient probablement les premières à récolter les fruits dans le New Jersey. Pour ces gens, les fruits étaient venus pour représenter la paix.

Il n’a pas fallu longtemps aux colons blancs pour en savoir plus sur les canneberges des autochtones. Dans de nombreux endroits, ce dernier a récolté les baies et les a vendues aux colons européens.

Bien que la plupart des documents historiques se réfèrent aux tribus orientales, il a également été signalé que les fruits étaient récoltés et vendus par les Amérindiens aux colons du Nord-Ouest.

De plus, pour consommer les fruits, les colons européens les ont expédiés en Europe et en Angleterre. Selon une source historique, les canneberges étaient expédiées en Europe dès 1550.


Selon les historiens, c'était probablement l'un des premiers fruits indigènes à être expédiés en Europe. Ceux-ci étaient emballés dans des barils avec de l'eau. En 1677, les colons ont expédié dix barils de baies ainsi que d'autres cadeaux au roi Charles II. À l'époque des tondeuses, les baies étaient emballées dans des barils avec de l'eau. Ils étaient utilisés comme nourriture par les marins sur les navires afin de prévenir le scorbut.

Dès le début, les canneberges ont été mentionnées dans les écrits des colons. En 1614, le capitaine John Smith fait partie de ceux qui décrivent les fruits.

En écrivant sur les fruits, Roger Williams a écrit dans les années 1640 que le nom donné par les Amérindiens locaux était sasemineash. Williams a déclaré que les Indiens de la Nouvelle-Angleterre avaient mangé les baies. John Josselyn, un écrivain anglais qui a fait plusieurs voyages en Nouvelle-Angleterre, a écrit dans les années 1670 que «les Indiens et les Anglais les utilisent beaucoup».

Malgré toutes les légendes sur les canneberges faisant partie du premier dîner de Thanksgiving des pèlerins, il n'y a aucune preuve historique indiquant que les indigènes ont apporté des canneberges à la fête.

L'une des premières mentions concernant les canneberges par les colons européens était dans une lettre datée du 26 avril 1680. Rédigée par Mahon Stacy, qui vivait à Burlington, NJ, à son frère en Angleterre, la lettre indiquait que les colons avaient obtenu des canneberges et d'autres fruits de les Amérindiens.

Le colonel James Smith a écrit avoir mangé les baies en 1755. Il avait vécu dans le Michigan et l'Ohio. Après avoir été capturé par les Français et les Indiens, il a passé plusieurs années à Fort Duquesne et dans les environs. Les baies sont apparues sur les menus des camps de bûcherons du Midwest.

Très tôt là où les plantes étaient indigènes, la plupart des lois des États ont cherché à empêcher les cueilleurs de cueillir les fruits non mûrs. Une de ces lois dans le New Jersey a été adoptée en 1789 et une loi similaire était en vigueur dans le Wisconsin. Cape Cod a appliqué une telle loi en 1773.






Les Aztèques, La Plus Grande Civilisation Amérique [Documentaire Histoire] (Avril 2020)



Tags Article: Canneberges à l'époque coloniale et précolombienne, aménagement paysager, histoire de la canneberge, canneberges, plants de canneberges, pemmican, tribus indiennes Lenni-Lenape

Obéissance - à prendre ou à laisser?

Obéissance - à prendre ou à laisser?

religion et spiritualité

Célébrer le milieu de l'été

Célébrer le milieu de l'été

religion et spiritualité