carrière

Amortissement des biens

Août 2022

Amortissement des biens


Les comptables doivent s'assurer que les entités qu'ils servent sont conformes aux PCGR et à la réglementation fiscale. Cette série d'articles vise à apporter une compréhension des questions d'amortissement tant du point de vue comptable que fiscal.

L'Internal Revenue Service (IRS - Publication 946, chapitre 10) définit l'amortissement comme une déduction fiscale annuelle qui vous permet de récupérer le coût ou une autre base de certains biens pendant la durée de votre utilisation. Il s'agit d'une allocation pour l'usure, la détérioration ou l'obsolescence de la propriété.

Pour mieux comprendre l'amortissement, il est nécessaire de savoir quel bien peut être amorti. Gardez à l'esprit que l'amortissement selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR) est généralement différent de l'amortissement selon les règles fiscales.

Quels biens peuvent être amortis?

Vous pouvez amortir la plupart des types de biens corporels (à l'exception des terrains), tels que les bâtiments, les machines, les véhicules, les meubles et l'équipement. Vous pouvez également amortir certains biens incorporels, tels que les brevets, les droits d'auteur et les logiciels informatiques.

Pour être amortissable, la propriété doit répondre à toutes les exigences suivantes.
· Ce doit être une propriété que vous possédez.
· Il doit être utilisé dans votre entreprise ou activité lucrative.
· Il doit avoir une durée de vie déterminable.
· Elle doit durer plus d'un an.

Pour clarifier ces concepts, voici une discussion supplémentaire:

Propriété que vous possédez

Pour demander l'amortissement, vous devez généralement être le propriétaire de la propriété. Vous êtes considéré comme propriétaire d'un bien même s'il est sujet à une dette, par exemple, si vous avez effectué un versement initial pour acheter un bien locatif et avez pris en charge l'hypothèque du propriétaire précédent. Vous êtes propriétaire du bien et vous pouvez l'amortir.

Autre exemple, vous avez acheté une nouvelle camionnette que vous n'utiliserez que pour vos activités de messagerie. Vous effectuerez des paiements sur la camionnette au cours des cinq prochaines années. Vous êtes propriétaire de la camionnette et vous pouvez l'amortir.

Propriété louée. Vous ne pouvez amortir un bien loué que si vous conservez les incidents de propriété du bien. Cela signifie que vous portez le fardeau de l'épuisement de l'investissement en capital dans la propriété. Par conséquent, si vous louez un bien à quelqu'un pour l'utiliser dans votre commerce ou votre entreprise ou pour la production de revenus, vous ne pouvez généralement pas amortir son coût parce que vous ne conservez pas les incidents de propriété. Vous pouvez toutefois amortir toute amélioration en capital que vous apportez à la propriété.

Si vous louez un bien à quelqu'un, vous pouvez généralement amortir son coût même si le locataire (la personne qui vous loue) a accepté de conserver, remplacer, renouveler et entretenir le bien. cependant, si le bail prévoit que le locataire doit entretenir le bien et vous restituer le même bien ou sa valeur équivalente à l'expiration du bail en aussi bon état et valeur qu'au moment de la location, vous ne pouvez pas amortir le coût du bien.

Incidents de propriété.

Les incidents de propriété d'un bien sont les suivants.

· Le titre légal de la propriété.
· L'obligation légale de payer le bien.
· La responsabilité de payer les frais d'entretien et d'exploitation.
· L'obligation de payer les taxes sur la propriété.
· Le risque de perte si la propriété est détruite, condamnée ou diminuée en valeur par obsolescence ou épuisement.

Locataire à vie. En règle générale, si vous détenez un immeuble d'entreprise ou de placement en tant que locataire à vie, vous pouvez l'amortir comme si vous étiez le propriétaire absolu de l'immeuble.

Appartements coopératifs. Si vous êtes locataire-actionnaire dans une société coopérative d'habitation et utilisez votre appartement coopératif dans votre entreprise ou pour la production de revenus, vous pouvez amortir votre stock dans la société, même si la société est propriétaire de l'appartement.

L'évasion fiscale est un crime car il recherche une réduction des obligations fiscales par des moyens illégaux. L'évasion fiscale est un moyen légal de maximiser les abattements fiscaux cela se traduit par une diminution de la charge fiscale. L'évasion fiscale est un mode de planification fiscale parfaitement reconnu et encouragé par les autorités fiscales.

Amortissements en Comptabilité : Introduction (Août 2022)



Tags Article: Amortissement des biens, comptabilité, comptabilité financière, comptables, préparation du compte de résultat, évasion fiscale, évasion fiscale, Consuelo Herrera, CAMS, CFE

Trois voeux

Trois voeux

beauté et soi

art corporel 176

art corporel 176

beauté et soi