religion et spiritualité

Dans l'Islam, les femmes ne doivent pas être battues

Février 2021

Dans l'Islam, les femmes ne doivent pas être battues


Dans le chapitre quatre du Coran intitulé Les femmes, il y a un verset très controversé (4:34). Les traducteurs et les lecteurs arabes ont mal interprété le mot arabe idribuhunna signifie «battre». Le mot racine Daraba possède l'une des plus longues listes de définitions du dictionnaire arabe. C'est le principal mot à sens multiple en arabe.

De nombreux traducteurs, imams, mollahs et érudits ont choisi d'utiliser l'interprétation traditionnelle du mot pour signifier qu'une femme peut être battue pour déloyauté ou rébellion contre son mari.

Rappelons ici que le chapitre quatre est consacré à la protection et aux soins des femmes et que le Coran déclare que les hommes et les femmes sont égaux entre eux dans leurs droits en tant que croyantes (3: 195). Cette règle s'applique-t-elle donc aux hommes déloyaux envers leur femme?

Yusuf Ali utilise sa propre parenthèse tout au long de sa traduction du verset et comme pour s’excuser auprès des femmes, il ajoute le mot (légèrement) après qu’il nous a battus.

… Quant aux femmes dont vous craignez la déloyauté et la mauvaise conduite, avertissez-les (d'abord), (Suivant), refusez de partager leur lit, (Et enfin) battez-les (légèrement); mais s'ils reviennent à l'obéissance, ne cherchez pas contre eux des moyens (d'agacement) ...

Marmaduke Pickthall aurait fait fouetter les femmes, un mot qui peut signifier maudit, terrorisé, tourmenté ou dévasté.

… Quant à ces femmes, dont vous craignez la rébellion, admonestez-les et bannissez-les des lits séparés et fouettez-les. S'ils vous obéissent, ne cherchez pas un moyen contre eux…

Mohamed Shakir a également utilisé le mot «battre» lorsqu'il s’agit de femmes qui désertent. Cela s'applique-t-il également aux maris déserteurs?

… Et (quant à) ceux dont vous craignez la désertion, les réprimander, les laisser seuls dans les cabines et les battre; alors s'ils vous obéissent, ne cherchez pas un moyen contre eux…

Rashad Khalifa dit également que les femmes doivent être battues mais il met entre parenthèses qu'il doit être utilisé en dernier recours.

… Si vous subissez une rébellion de la part des femmes, vous devez d'abord leur parler, puis (vous pouvez utiliser des incitations négatives comme) les abandonner au lit, puis vous (en dernière alternative) les battre. S'ils vous obéissent, vous n'êtes pas autorisé à transgresser contre eux…

Edip Yuksel a une vision très différente du mot et le traduit par «séparé de».

… Quant à ces femmes dont vous craignez la déloyauté, alors vous les conseillerez, abandonnez-les ensuite dans la chambre à coucher, et séparez-vous d'elles, si elles vous obéissent, alors ne cherchez pas à les surmonter…

Dans sa traduction réformiste du Coran, lui et ses co-auteurs ont énuméré dix significations attribuées au mot «Daraba’Et ont donné des versets du Coran dans lesquels le mot est utilisé dans le contexte de sa définition:

• Pour voyager, sortir: 3: 156, 4: 101,
• Pour frapper: 2:60, 73, 7: 160
• À battre: 8h50, 47h27
• Pour configurer: 43:58, 57:13
• Pour donner (exemples): 14:24, 45, 16:75, 76, 112
• À emporter, à ignorer: 43: 5
• Pour condamner: 2:61
• Pour sceller, tirer: 18:11
• Pour couvrir: 24:31 (utilisé pour dire aux femmes de couvrir leur poitrine, leur décolleté, pas leur tête)
• Pour expliquer: 13:17

Le verset controversé 34 a été interprété par des hommes misogynes qui ont décidé que ce seul mot Daraba donne aux hommes le droit de battre les femmes déloyales et rebelles.

Le verset dit également que les femmes justes qui sont sous la garde d'un homme seront heureusement d'accord avec ses souhaits, s'il est le seul soutien de famille et le capitaine du navire.

Si une femme rebelle choisit de ne pas se conformer à ses souhaits, il doit d'abord en discuter avec elle; alors si elle est sa femme abandonner la chambre à coucher; enfin si cela échoue, séparez-vous d'elle jusqu'à ce qu'ils parviennent à un accord.

Il semblerait plus logique que ce soit l'instruction de Dieu, car si, comme c'est le cas dans certains ménages aujourd'hui, la femme est la seule gagnante du pain, alors sa parole est sûrement celle du capitaine. Un mari pourrait-il alors être battu et flagellé s’il se révolte et est déloyal envers sa femme, après qu’elle a mis une dure journée de travail pour mettre de la nourriture sur la table et payer les factures?

Chapitre 30, verset 21
Parmi ses preuves, il a créé pour vous des conjoints parmi vous, afin d'avoir la tranquillité et le contentement les uns des autres, et il a placé dans votre cœur l'amour et le soin envers vos conjoints. En cela, il y a suffisamment de preuves pour les gens qui pensent

QUE DIT L'ISLAM SUR LA FEMME ? (Février 2021)



Tags Article: Dans l'Islam, les femmes ne doivent pas être battues, l'Islam, les femmes, le Coran, Dieu, les hommes, les misogynes, la tranquillité, le contentement, les conjoints, le soutien de famille, les femmes rebelles et déloyales,

Saucisse de Chiang Mai

Saucisse de Chiang Mai

nourriture et vin

Messages De Beauté Populaires

Comment un chrétien devrait-il vivre?

Tchad Country Facts
voyage & culture

Tchad Country Facts

Purges du procureur

Purges du procureur

actualités et politique

Une place pour tout

Une place pour tout

Maison & Jardin