Journée d'ouverture dans le Captial de la Nation


Lorsque ma femme et moi avons déménagé à Fredericksburg, en Virginie, en 2003, je suis passé d'un surfeit de la Major League Baseball (nous vivions à Oakland et j'ai assisté à de nombreux matchs d'athlétisme et des Giants de San Francisco), à avoir l'équipe MLB la plus proche à 100 miles de là à Baltimore ( les Orioles). Oui, c'était génial d'être à moins de 200 miles de ma passion de toujours, les Phillies de Philadelphie, mais un voyage de 200 miles ne se fait pas sur un coup de tête.

J'ai donc été ravi quand, en 2005, les Expos de Montréal, une franchise bénie qui avait souffert avec l'un des pires terrains de football de l'histoire (le stade olympique ressemblant à une tombe qui avait été laissé aux Jeux d'été de 1976), une base de fans passionnée mais trop petite en pays de hockey, et terrible propriété qui a finalement laissé l'équipe sous séquestre. Quand il s'agissait de «contraction», ils parlaient des Expos.

J'ai donc eu la baseball national disponible à environ 80 kilomètres de là, et bien que les premières saisons n'aient pas été récompensées par les neuf locaux, et que le stade RFK en ruine était à peine suffisant, de meilleurs jours pour le baseball DC étaient clairement à l'horizon.

Qu'on dise qu'après une aube étincelante en 2012, lorsque les jeunes et méchants Nationals ont mené la MLB avec 98 victoires, la journée complète de 2013 a au moins élevé les attentes d'un fanion et d'un championnat des World Series comme une possibilité très réelle. La déception d'octobre dernier, lorsque les Cardinals de St. Louis ont encore une fois esquivé une dernière frappe fatidique pour retirer une victoire improbable, est sûrement derrière une équipe qui aura un Stephen Strasbourg sans entraves et un Bryce Harper fluorescent pour aller avec une liste qui a aucune faiblesse apparente. Ils ont une rotation très solide derrière Strasbourg, un enclos renforcé avec l'ajout de Rafael Soriano plus proche et une gamme productive amplifiée avec l'acquisition de l'homme de premier plan consommé Denard Span des Minnesota Twins. Ils semblent être les nouvelles bêtes de l'Est.

La fréquentation du Nationals Park était d'un peu moins de 2,4 millions et 30 000 par match en 2012 et ces chiffres devraient presque s'améliorer. Les cotes d'écoute de la télévision ont augmenté et puisque l'équipe est (et restera) le partenaire junior du Mid-Atlantic Sports Network appartenant au propriétaire de Baltimore Orioles, Peter Angelos, cela devrait signifier des revenus supplémentaires pour aider à maintenir une masse salariale croissante qui ne manquera pas d'augmenter. 100 millions de dollars contre 90 millions en 2012.

Le plus récent ajout à l'équipe sera l'effigie du président (et juge en chef) William Howard Taft, qui se joindra au «Mount Rushmore Four» lors des septièmes manches. Malgré un mandat terne noté surtout en étant le seul président à avoir été coincé dans une baignoire à la Maison Blanche, Taft nous a légué la septième manche, lors d'un match des Sénateurs en 1910. Lorsqu'il s'est levé de son siège, le fans, et ainsi une tradition durable est née.

ECONOUS2016 Opening Day 2, Lunch Ouverture Jour 2, Dîner (Mars 2021)



Tags Article: Journée d'ouverture au Captial de la Nation, Baseball, Nationals de Washington, Stephen Strasburg, Rafael Soriano, Denard Span, MASN

La reddition d'une dame

La reddition d'une dame

livres et musique