Message pédagogique de visite - mai 2009


Ce mois-ci, le message pédagogique de visite devrait être choisi parmi les adresses données lors de la Conférence générale d'avril 2009. Nous sommes chargés de choisir une adresse qui répond le mieux aux besoins de ceux que vous visitez. J'ai choisi de baser ma leçon sur l'adresse donnée par Robert D. Hales, «Devenir des fournisseurs de prévoyance temporaires et spirituels».

«Lorsque nous vivons avec prévoyance, nous pouvons subvenir à nos besoins et à ceux de nos familles et suivre également l'exemple du Sauveur pour servir et bénir les autres.»

Nous traversons actuellement une période d'incertitude économique et d'adversité. Alors que nous faisons face à ces moments difficiles, nous pouvons apprendre de ceux qui ont vécu des moments comme ceux-ci. Il y a beaucoup autour de nous qui ont appris à vivre avec prévoyance dans le passé, et ils sont de bons exemples pour nous de ce qu'il faut faire dans les moments difficiles. Un tel exemple est notre propre prophète, Thomas S. Monson. Il a grandi pendant la Grande Dépression et a appris à servir les autres aux genoux de sa mère.

On demandait souvent au président Monson de livrer de la nourriture aux voisins qui en avaient besoin. Il a également regardé sa mère donner des petits boulots à ceux qui étaient sans abri en échange de repas. Ces expériences ont contribué à le façonner en l'homme que nous connaissons et aimons aujourd'hui, un homme compatissant qui sert les membres et les voisins du monde entier. Pour le président Monson, tout le monde dans le monde est son voisin.

Tout comme le président Monson a grandi dans une période économique incertaine, nos propres enfants le sont aussi. Nous pouvons leur apprendre et leur enseigner des leçons vitales à travers nos circonstances actuelles qui béniront nos enfants maintenant et à l'avenir.

Selon Robert D. Hales, "Nos défis, y compris ceux que nous créons par nos propres décisions, font partie de notre test de mortalité ... Notre succès n'est jamais mesuré par la force de notre tentation mais par la fidélité avec laquelle nous réagissons."

Ce sont les moments où nous devons demander l'aide de notre Père céleste. Nos fardeaux et nos situations ne dépassent pas la portée de notre Sauveur. Chaque lutte peut être pour notre propre expérience et bonne si nous avons confiance dans le Seigneur et que nous comptons sur lui pour obtenir de l'aide. On nous a promis que le Seigneur ne nous permettrait jamais de souffrir au-delà de ce que nous pouvons endurer. (Voir 1 Corinthiens 10:13).

Chacun de nous est responsable de subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille de manière temporelle et spirituelle. Frère Hales a déclaré: "Pour pourvoir à la prévoyance, nous devons pratiquer les principes de la vie de prévoyance: vivre joyeusement selon nos moyens, se contenter de ce que nous avons, éviter une dette excessive, et épargner avec diligence et se préparer aux urgences des jours de pluie."

Il poursuit en disant: "Étant des pourvoyeurs de prévoyance, nous devons garder ce commandement le plus élémentaire," Tu ne convoiteras pas "(Exode 20:17). Notre monde est rempli de sentiments de droit. Certains d'entre nous se sentent gênés, honteux, moins utile si notre famille n'a pas tout ce que les voisins ont. En conséquence, nous nous endettons pour acheter des choses que nous ne pouvons pas nous permettre - et des choses dont nous n'avons pas vraiment besoin. Chaque fois que nous faisons cela, nous devenons pauvres dans le temps et spirituellement. Nous abandonnons une partie de notre précieuse et inestimable agence et nous mettons dans une servitude auto-imposée. L'argent que nous aurions pu utiliser pour prendre soin de nous et des autres doit maintenant être utilisé pour payer nos dettes ... En vivant au niveau de la subsistance, nous devenons déprimés, notre estime de soi est affectée et nos relations avec la famille, les amis, les voisins et le Seigneur est affaibli. Nous n'avons ni le temps, ni l'énergie, ni l'intérêt de rechercher des choses spirituelles. "

Frère Hales dit qu'il y a deux leçons différentes que nous devons apprendre afin de nous sortir de l'esclavage de la dette. Tout d’abord, nous devons apprendre à nous dire «nous ne peut pas se le permettre, même si nous le voulons. "Deuxièmement, nous devons apprendre à dire:" Nous pouvez se le permettre, mais nous ne le faisons pas avoir besoin et nous n'en voulons vraiment pas! "

Frère Hales a également déclaré que chaque fois que nous sommes confrontés à vouloir posséder ou à vivre quelque chose, nous devons nous poser la question suivante: «L'avantage est-il temporaire, ou aura-t-il une valeur et une signification éternelles? Répondre honnêtement à cette question peut nous aider à éviter une dette excessive.

En travaillant à vivre avec prévoyance, nous pouvons nous libérer de la servitude et nous rapprocher de notre Père céleste. Nous pourrons expérimenter sa joie, son amour, sa confiance et la sécurité que nous ne pouvons obtenir qu'en suivant ses enseignements. Cela nous aidera sur notre chemin vers la vie éternelle et la joie.

Visite du jardin de Sandrine Boucher, lauréate 2015 du concours Jardiner Autrement (Octobre 2022)



Tags Article: Visiting Teaching Message-May 2009, Teaching LDS, LDS enseignement, enseignement, visite d'enseignement, enseignement mormon, enseignants mormons, message d'enseignement visite, Brenda Emmett

Maïs au caramel sans gluten

Maïs au caramel sans gluten

nourriture et vin