religion et spiritualité

Travailler avec les êtres évoqués - Nécromancie

Septembre 2022

Travailler avec les êtres évoqués - Nécromancie


Jusqu'à relativement récemment, l'une des compétences régulières des praticiens expérimentés de l'artisanat, du paganisme et d'autres systèmes magiques travaillait avec les «esprits». Ces esprits pouvaient être de l'Autre Monde, ou de la nature, mais étaient normalement ceux qui étaient morts. On croyait qu'après la mort, la personne décédée n'était pas gênée par les limites de l'avion terrestre et pouvait encore vouloir aider sa famille et ses amis.

Sur une note plus pratique pour la plupart des gens, les «banques» n’étaient pas jadis réservées aux très riches et la plupart des gens comptaient sur des lieux pratiques pour cacher de l’argent et des objets de valeur. Pour des raisons de sécurité, seules quelques personnes sauraient où elles se trouvaient et, si elles mouraient sans en parler à quelqu'un d'autre, l'une des réponses les plus courantes était de trouver une sorcière ou un autre utilisateur de magie dans l'espoir de contacter les disparus. Ces utilisateurs de magie n'étaient pas non plus au-dessus de leurs compétences pour tenter de contacter des personnes riches décédées au cas où elles pourraient être convaincues de dire à la personne qui les a convoquées des hordes de leurs objets de valeur qui n'avaient pas été découvertes.

Cette branche de la magie était appelée "Nécromancie", un terme du grec post-classique combinant νεκρός (nekrós), signifiant "cadavre" et μαντεία (manteía), signifiant divination au moyen de. Ce n'est pas aussi vieux que beaucoup de gens le pensent, d'abord utilisé au 3ème siècle de notre ère. Avant cela, il était connu sous le nom de ἡ νέκυια (nekyia), traçable à "l'Odyssée" d'Homère dans lequel le personnage principal, Ulysse, visite le pays des morts. Le terme «nécromancie» semble avoir été utilisé pour la première fois dans la magie anglaise au XVIIe siècle, tiré du latin «necromantīa», et a souvent été corrompu en «négritomancie», qui pourrait être traduit par «magie noire» et d'où provient le terme de.

Dans les pays où les religions abrahamiques du judaïsme, du christianisme et de l'islam régnaient, cette branche de la magie était interdite parce que seul Yahweh était censé être autorisé à ressusciter les morts. Bien que ce ne soit que là où les autorités pouvaient l'appliquer, et même alors la société a joué un grand rôle dans la façon dont cela était toléré. À l’époque Tudor (1405-1603) en Angleterre, certains utilisateurs de la magie, comme l’astrologue de cour Elizabeth 1, le docteur Dee, ont pu pratiquer la magie et la nécromancie sans poursuites en vertu de la loi sur la sorcellerie de l’époque. Cela était dû en partie à la montée de la Renaissance et à la «science naturelle» sur laquelle les praticiens pouvaient prétendre fonder leur art.

La plupart des rituels pour contacter les morts étaient généralement basés sur Ceremonial Magick. L'opérateur se tenait dans un double cercle protecteur avec des noms, des mots de pouvoir et des symboles protecteurs dessinés et écrits dans l'espace entre les deux cercles. À l'extérieur, il y aurait un «triangle de conjoncture» dessiné à l'est et entouré de ses propres mots de pouvoir. L'esprit se manifesterait en cela soit en utilisant de la fumée d'encens spécial pour former un corps, soit en apparaissant dans un miroir dans le triangle. Parfois, un observateur spécial était utilisé pour traduire ou décrire ce que faisait ou disait l'esprit évoqué car il est difficile de maintenir l'équilibre de projection et de sensibilité pour élever les énergies impliquées dans le rituel et ressentir l'esprit.

Le fait que la loi sur la sorcellerie ait été remplacée par la loi sur les médiums frauduleux en 1951 en dit long sur l’importance de travailler avec les «personnes atteintes de mortalité», faisait partie d’une pratique traditionnelle des sorcières. En effet, la dernière incarcération d'une personne en vertu de la loi de 1735 s'est produite dans ma ville natale de Portsmouth, Royaume-Uni, en 1944 au motif qu '«elle avait prétendu convoquer des esprits». Alors que la dernière personne condamnée en vertu de celle-ci a été condamnée à une amende de 5 livres sterling et «liée» pendant deux ans (ce qui signifie qu'elle a reçu l'argent après cela si elle se comportait bien) par le Central Criminal Court de Londres. Cette dernière, moindre, était probablement due au fait que la personne inculpée avait plus de 70 ans au moment de l'infraction.

A cette époque, comme vous pouvez le voir, la plupart des «ressuscitations de morts» avaient été prises en charge par la montée du spiritisme en raison des décès massifs de personnes pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Bien qu'il s'agisse d'un chemin spirituel moins connu de nos jours, il y a au moins deux lieux spirites à Portsmouth aujourd'hui, l'un étant un temple spiritualiste, et l'autre une église spiritualiste, ce qui suggère qu'il s'agit toujours d'un chemin spirituel relativement populaire dans les temps modernes.

J'ai tendance à penser au spiritisme comme à la nécromancie ramenée à l'essentiel. Jusqu'à récemment, aucun cercle n'était jeté et une prière ou une invocation non confessionnelle était exécutée. Il va sans dire que cela a conduit à des événements «intéressants» au fil des ans. Certains d’entre eux étaient presque certainement frauduleux car il est difficile de contacter régulièrement les morts pour un certain nombre de raisons, depuis les conditions astrales équivalentes à «orageuses», jusqu’à ce que l’esprit recherché ne soit tout simplement pas disponible. Même ainsi, certains événements étaient tout simplement trop bizarres pour être faux.Mes deux contes préférés du début du 20e siècle sont d'une apparition "semblable à un singe" qui a facilement choisi des modèles individuels alors qu'ils étaient encore dans leurs chaises. Avec l'esprit d'un lion de mer qui était mort se manifestant à son gardien qui est allé au groupe spiritualiste directement après. Dans les deux cas, le guide spirituel, qui était censé gérer la manifestation des esprits décédés pour le médium officiant dans les services en question, n'avait aucune idée de la façon dont les manifestations ont réussi à apparaître au service.

Aujourd'hui, de nombreux médiums au Royaume-Uni suivent une formation dans divers instituts. Parmi les plus connus, citons le Arthur Findlay College, le College of Psychic Studies et Harry Edwards (No relation!) Healing College. Ici, les élèves apprennent à améliorer et à réduire leur sensibilité, leur énergie au sol et à se protéger, tout comme les sorcières l'ont fait et le font. De nombreux païens qui se sentent attirés par cet aspect de leur parcours fréquentent souvent ces instituts pour améliorer leurs compétences, et partagent parfois les leurs avec leurs camarades et enseignants. Ces centres permettent fréquemment à la communauté scientifique d'utiliser des instruments de mesure, tous deux axés sur la personne qui fait la médiumnité et son environnement, pour repousser les limites des deux visions du monde. Cela a conduit à des découvertes intéressantes qui ont ouvert la voie à de nouvelles façons de travailler pour les médiums et à des théories sur la façon dont l'Univers peut fonctionner pour la communauté scientifique. Surtout dans les domaines de la physique et de la neurobiologie.

Nous continuerons d'examiner le domaine des spiritueux dans le prochain article. Plus précisément les fantômes et l'exorcisme et leur connexion avec Magick.

Marie (SS11): Accusée de triche avec Laura, Sans revenu ni emploi, Elle évoque son mal-être ! (Septembre 2022)



Tags Article: Travailler avec les êtres évoqués - Nécromancie, païenne, nécromancie; Autre monde; Spiritualisme; Odyssée; Négritude; Magie noire; Dr Dee; Yahweh; Tudor; Magick de cérémonie; Triangle de manifestation; Église spirite; Temple spirite;

Cary Grant à Charade

Cary Grant à Charade

TV et Films